L’OCDE affirme que la transition énergétique est bonne pour la croissance

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a adressé aux pays du G20 un rapport qui indique que l’investissement dans la lutte contre le changement climatique devrait bénéficier à la croissance de ces pays d’ici à 2050, avec en moyenne une augmentation de 2,8% du produit intérieur brut (PIB). Si l’on tient compte de la fin de certains effets néfastes du réchauffement, comme les dommages causés par les épisodes climatiques extrêmes, ce chiffre pourrait même avoisiner les 5%.

Le rapport de l’OCDE presse les pays de « passer à l’action maintenant », sous peine de devoir agir ensuite plus radicalement, avec le risque que cela n’engendre des perturbations économiques et environnementales profondes. Les pays du G20 sont tenus de prendre le leadership dans la lutte contre le réchauffement climatique, étant « collectivement à la pointe de la transition », rappelle l’OCDE. Ils réunissent en effet 98% des infrastructures d’énergie éolienne, 97% dans le photovoltaïque et 93% des véhicules électriques.

Ces pays peuvent agir en réorientant la recherche et le développement vers l’innovation verte, en supprimant les subventions aux énergies fossiles, en augmentant la taxe carbone et en développant l’investissement dans les infrastructures. Les surcoûts qui pourraient en découler seraient facilement compensés par les bénéfices en matière d’économie d’énergie, d’innovation et en matière de santé et de bien-être des populations.