La publicité supprimée dans les programmes jeunesse de la télévision publique en 2018 !

La proposition de loi relative à la suppression de la publicité dans les programmes jeunesse de la télévision publique que j’ai portée à l’Assemblée nationale en janvier 2016, a été définitivement adoptée par le Sénat, mercredi 7 décembre 2016.

pub-mieux-copie

Je remercie le sénateur André Gattolin pour son engagement ainsi que la mobilisation associative et citoyenne qui a été déterminante !

Ce texte de loi prévoit la fin des écrans publicitaires dans les émissions dédiées aux enfants de moins de 12 ans à compter de 2018, à la fois en télévision mais aussi sur internet. Il permettra de mieux protéger la santé psychique et physique des enfants, qui ne disposent pas de la distance réflexive d’un consommateur averti et sont perturbés par les messages publicitaires souvent stressants, voire agressifs et violents. Tous les spécialistes en reconnaissent les effets néfastes : consommation compulsive, achats « caprice », attention perturbée, mauvaises habitudes alimentaires pouvant conduire, par exemple, à l’obésité…

Cette proposition, soutenue par 87% des Français selon un très récent sondage IFOP, constitue un signe fort concernant les valeurs et les devoirs du service public de la télévision.

Plusieurs solutions existent pour le financement de cette mesure, dont le coût (estimé à 7 millions d’euros de recettes en moins en 2018), représente moins de 0,3% du budget total de France télévision : une taxe sur les opérateurs de télécoms, instaurée en 2009 après la suppression de la publicité après 20h sur les chaînes publiques rapporte 250 millions par an, dont seulement 125 millions sont reversés à France télévision, ce qui est inacceptable ! Par ailleurs, le parrainage privé, le report sur d’autres tranches horaires et une augmentation des ventes de programmes de France télévision sont à envisager.

Cette loi est un beau cadeau de Noël fait aux enfants et à leurs parents !