31 mai 2017-La Cour des Comptes épingle la liaison ferroviaire Lyon-Turin et les grands projets inutiles

La Cour des comptes, alerte le gouvernement sur les travaux extrêmement coûteux des projets de liaison ferroviaire Lyon-Turin, ainsi que la construction du canal Seine-Nord et le projet de Ligne à grande vitesse (LGV) Poitiers-Limoges, dans son rapport sur le budget de l’Etat rendu public le 31 mai 2017.

Ces trois grands projets, d’un montant supérieur à 100 millions d’euros, « n’ont toujours pas fait l’objet d’une contre-expertise malgré les réserves qui pèsent sur leur pertinence socio-économique », constate la Cour des comptes.

Concernant le projet ferroviaire Lyon-Turin : la Cour des comptes avait émis, dès 2012, de sérieux doutes sur ce projet. Pourtant, en février 2017, la France et l’Italie ont approuvé un accord qui permet l’engagement des travaux, donc le coût s’élève à 8,6 milliards d’euros, dont 2,2 milliards seront financés par la France.

D’autre part, le financement de la construction du canal Seine-Nord, dont le coût total devrait s’élever à plus de 4,9 milliards d’euros, n’est pas assuré. La participation de l’Union européenne et des collectivités territoriales, qui devraient respectivement financer 40% et 20% de la somme, n’est pas garantie. La Cour des comptes pointe également 600 millions d’euros manquants dans le bouclage financier du projet.