21 mars 2017- De nouvelles modalités de délivrance pour la carte nationale d’identité

La préfecture de l’Isère a dévoilé les nouvelles modalités d’obtention de la carte nationale d’identité (CNI).

A partir du 21 mars 2017, seules certaines communes en Isère seront équipées des dispositifs de prise d’empreinte, nécessaires à l’établissement d’une carte d’identité. Les usagers pourront indistinctement adresser leur demande à l’une des mairies mises à disposition (un formulaire de pré-demande est disponible sur le site : https://predemande-cni.ants.gouv.fr).

Ils devront ensuite s’y rendre pour déposer leur dossier et procéder à la prise des empreintes digitales, puis plus tard pour y retirer leur carte d’identité.

Ce dispositif est censé simplifier les demandes de carte d’identité et améliorer les délais de traitement ainsi que les moyens de lutte contre la fraude.

Cependant, ces nouvelles modalités obligeront aussi les citoyens à effectuer plus de déplacements et à subir des délais d’attente plus longs, le nombre de points de contacts étant insuffisant. Dans la 9ème circonscription de l’Isère, par exemple, seules deux communes seront désormais à même de traiter les demandes de carte d’identité: il s’agit de Voiron et Saint-Marcellin.

Par ailleurs, ces regroupements de services contribuent à éloigner chaque jour un peu plus les services publics des habitants, notamment dans les territoires ruraux, alors que nos concitoyens s’inquiètent, à juste raison, de la disparition progressive des services publics de proximité.

Comment feront les personnes qui ne peuvent pas disposer d’un véhicule, particulièrement les personnes âgées et géographiquement isolées ?

L’Association des Maires Ruraux de France a déploré, dans un communiqué publié le 19 mars 2017, que cette nouvelle procédure n’ait pas fait l’objet d’une concertation plus approfondie, notamment pour les territoires ruraux de notre pays, et a demandé la réintégration de toutes les mairies de France dans le système de dépôt et de retrait des cartes d’identité.